Faire dormir ses enfants dans la même chambre

C'est vraiment une bonne idée ?
aménager une chambre pour un garçon et une fille

Selon la configuration de la famille et de la maison, il est parfois nécessaire de mettre 2 enfants (ou plus) dans la même chambre. Et parfois, ce n’est pas vraiment nécéssaire mais un jour la question se pose au sein de la famille, pour des raisons diverses. Dans tous les cas, le partage de la chambre d’un enfant présente de nombreux avantages. Pourquoi est-ce bénéfique pour les frères et sœurs de partager une chambre et comment réussir la transition ? Je vous explique tout dans cet article : )

Partager sa chambre avec son frère ou sa soeur, c’est super !

Des recherches ont montré que le fait de dormir avec une personne avec laquelle on a des points communs, qu’elle soit de la famille ou non, permet  de se sentir mieux et moins stressé.

Tout d’abord, les conditions de couchage sont importantes. Veillez à bien aménager la chambre, afin que chacun trouve sa place dans cet espace commun. Vous pouvez même utiliser un paravent mobile, qui servira de cloison ouverte.

Il est également utile de placer les lits contre des murs différents pour qu’il n’y ait pas trop de bruit, tout en laissant une bonne distance entre eux si c’est possible. Ainsi, les deux enfants pourront dormir sans se gêner l’un l’autre, ce qui permettra à chacun de passer une meilleure nuit. Si la place est limitée dans la chambre, et que l’un des enfants à plus de 6 ans, vous pouvez sérieusement envisager d’acheter un lit superposé. Les enfants les adorent.

A partir de quel âge peuvent-ils partager une chambre ?

Sachez que les arrangements de co-sleeping entre frères et sœurs fonctionnent mieux lorsque les enfants ont à peu près le même âge. Par exemple, si vous avez enfants de 2 et 7 ans, il se peut qu’ils ne puissent pas partager la même chambre. Car le petit serait potentiellement constamment en train de faire des bêtises dans la chambre. Mais ce n’est pas toujours le cas. Cela dépend aussi des caractères des enfants, s’ils s’entent bien, s’ils ont un sommeil facile… Cela peut aussi être plus facile à mettre en place si vous le faites lorsqu’ils sont tout petits. Pour eux ce sera la norme et ils s’habitueront vite.

Dans le cas de 2 enfants, de 3 ans et 6 ans, cela peut marcher ! A 3 ans, le petit frère commence à faire des cauchemars et aime bien avoir quelqu’un à ses côté pendant la nuit. A 6 ans, la grande soeur dort bien mais a un peu peur des fantômes. Elle est aussi contente de prendre ce rôle de « soeur protectrice ». Ainsi, les 2 enfants dorment bien dans leur chambre commune. Leurs liens se renforcent et ils s’entendent même mieux au quotidien.

Mais parfois, deux enfants dans la même chambre, ça ne marche pas si bien ! 

Il y a aussi des inconvénients à partager une chambre avec son frère ou sa soeur. Tout d’abord, vous devez tenir compte des habitudes de l’un et de l’autre lorsque décidez deux de vos enfants dans la même pièce. S’ils les 2 enfants n’ont pas la même heure de coucher et pas la même routine du soir, cela peut être compliqué de satisfaire tout le monde. 

Il arrive souvent que les enfants se disputent sur des sujets insignifiants lorsqu’ils partagent une chambre, ce qui constitue un désagrément pour les parents. Et s’ils partagent la même chambre, cela veut dire que c’est difficile de les séparer ou de les isoler le temps que la dispute passe. 

A un certain âge, les enfants ont besoin d’indépendance, ils ont leur jardin secret. Ils ont besoin de pouvoir s’isoler au calme pour lire, faire les devoirs… Dans ce cas là, c’est plus compliqué de le faire quand on doit partager sa chambre. Les doivent alors ruser, trouver des compromis.

Des relations plus fortes entre frères et soeurs

Cependant, on peut considérer que tout cela les aidera plus tard à apprendre à s’entendre plus tard et pour le reste de leur vie. Et même à mieux gérer les relations avec d’autres personnes dans leur vie future.

Par exemple, une étude a montré que les élèves qui partagent leur chambre ont des relations plus fortes avec leurs amis que ceux qui ne partagent pas leur chambre ( on parle ici des enfants qui sont en Internat). Il serait donc logique que la personne dont ils vivent le plus près devienne leur meilleur ami… probablement leur frère ou leur sœur ?

Le fait que des frères et sœurs partagent une chambre peut poser des problèmes, mais cela dépend de la personnalité de vos enfants et de leurs besoins. Assurez-vous simplement que chaque enfant ai suffisamment d’espace et qu’il puisse entrer et sortir du lit facilement afin que tout le monde soit à l’aise et puisse passer une bonne nuit de sommeil. Si cela convient à votre famille, le fait que des frères et sœurs dorment dans la même chambre n’est finalement pas une si mauvaise idée !